LES VINS DE LOIRE

Contrairement aux vins de Bourgogne, les vins de Loire se situent totalement à l’opposé :

Très grande région, ou plutôt agrégation de régions différentes que l’Auvergne, le Bourbonnais, le Berry, le Centre, le Nivernais, la Touraine, l’Anjou, et le Pays Nantais.

Alors que la Bourgogne était assez ramassée sur elle-même et bien qu’en longueur faisant à peine quelques centaines de kilomètres, la Loire s’étire de sa source à son embouchure sur plus de 1000 kilomètres traversant une dizaine de départements et baigne des vignobles magnifiques, certains plus connus que d’autres et abritant quelques pépites mondialement réputées.


Toujours plus à l’est se trouvent les vins de l’Orléanais, autour d’Orléans donc, avec aussi les autres A.O.V.D.Q.S. que sont Côtes de Gien et Coteaux du Giennois autour de la ville de Giens, et que trouve dans les régions du Berry et du Nivernais au sein desquelles nous trouvons les belles appellations : Sancerre, vin très sec aux arômes corsés, vif et pur en blanc, légers et parfumés en rouge ; Pouilly Fumé (attention rien à voir avec le Pouilly Fuissé de Bourgogne, autre cépages, autres arômes et autres saveurs) qui est un ravissant vin blanc et sec au parfum envoûtant, aux riches arômes et aux saveurs uniques, puis les Pouilly sur Loire, Menetou-Salon, Reuilly et Quincy.

Ce sont toujours les mêmes cépages qui s’y trouvent complantés, auxquels s’ajoute  le Chasselas pour l’élaboration du Pouilly-sur-Loire. Cette région est essentiellement le domaine du cépage roi : le Sauvignon.

Enfin pour terminer ce parcours fluvial, plus au sud encore, ont trouve les vins du Bourbonnais et de l’Auvergne, avec notamment : le Saint-Pourçain, les Côtes du Forez, les Côtes Roannaises, les Coteaux de l’Ardèche et les Côtes d’Auvergne, les uns comme les autres en A.O.C. ou en A.O.V.D.Q.S. et déclinés sur les trois couleurs mais surtout en rouge, à base de Gamay et Pinot.

Ce sont des vins très gouleyant, friands, des vins de soif comme on dit, frais et fruités mais néanmoins sur une bouche gourmande et charnue.

On y trouve deux cépages indigènes en blanc avec le Tressalier et le Saint-Pierre Doré, ainsi qu’un en rouge avec le cépage Chatus.


Autant dire que tous ces vignobles n’ont de communs que le fait de suivre à peu près le fleuve sur tout son parcours vers la mer et de se trouver étiquetés vins de la vallée de la Loire. Et encore, nous ne vous parlerons pas des vins de pays, quelquefois forts gouleyants que sont entre autres les « vins de pays des jardins de la France ».

Pas facile donc de faire le tour de la question en une seule fois, c’est même une gageure que nous ne tenterons pas : nous nous contenterons, et vous verrez que c’est déjà géant, de dresser le portrait des différentes appellations ligériennes et de nous arrêter plus particulièrement sur des A.O.C. moins célèbres que d’autres et de les déguster ensemble afin de vous les faire découvrir et vous donner envie de les acheter à l’occasion d’un prochain périple, en espérant avoir satisfait à votre curiosité.

Nous prenons le parti pris de faire le chemin à l’envers en commençant par l’embouchure et remonter au fil de l’eau vers la source.


Commençons donc par les plus marins de tous ces vins, les Fiefs Vendéens, qui se situent géographiquement autour de la ville des Sables d’Olonne, au sud de Nantes.

Classées en A.O.V.D.Q.S. depuis 1984, ils produisent des vins légers et agréables en blanc et rouge à partir de différents cépages tels que : Gamay, Pinot noir, Cabernet, Chenin, Sauvignon, Chardonnay et Négrette, cépage  assez rare que l’on rencontre aussi dans le sud-ouest et le sud-est dont il est originaire (AOC Bellet) sous le nom de Folle Noire.

Autour de Nantes se trouvent ensuite des vins tels que : Le Gros Plant du Pays Nantais, le Muscadet le de Sèvre et Maine, le Muscadet Côtes de Grandlieu, le Muscadet des Coteaux de la Loire et les Coteaux d’Ancenis.

Le cépage du Gros Plant est appelé « gros plant » mais son nom véritable est la Folle Blanche, et nous en goûterons en soirée ; les différents Muscadet ont tous comme cépage commun le Melon de Bourgogne, également appelé « muscadet » ; ils produisent des vins blancs pâles, secs, rafraîchissants, légers et un peu âpres.

Ces vins lorsqu’ils sont élaborés sur lies durant plusieurs années peuvent très bien vieillir (on trouve encore de façon confidentielle chez certains cavistes ou dans les propriétés viticoles des millésimes 1974 tout à fait remarquables), et évoluent sur des notes de beurre, de noisette et de brioche : on dit alors qu’ils « meursaultent ». Puis suivent les Coteaux d’Ancenis, situés à l’est de la ville de Nantes, qui donnent des vins rouges, rosés et blancs ont comme cépages Cabernet, Gamay, Pinot gris, Malvoisie et Pineau de la Loire aussi dénommé Chenin blanc. Ils sont toujours élaborés en mono cépages.


Ces vins lorsqu’ils sont élaborés sur lies durant plusieurs années peuvent très bien vieillir (on trouve encore de façon confidentielle chez certains cavistes ou dans les propriétés viticoles des millésimes 1974 tout à fait remarquables), et évoluent sur des notes de beurre, de noisette et de brioche : on dit alors qu’ils « meurs

Les cépages sont le Chenin (qui donnent des blancs secs et les moelleux), le Gamay, le Chardonnay, le Sauvignon, le Cot, le Grolleau, le Pineau d’Aunis, les Cabernet Franc et Sauvignon, le Pinot noir, le Merlot et le Menu Pineau. Nous aurons l’occasion de déguster des vins à base de ces cépages peu connus tel que le Pineau d’Aunis.

Toujours en remontant le fleuve vers la source, arrive la Touraine, qui s’étend de Bourgueil au sud de Blois et regroupe elle aussi une bonne vingtaine d’A.O.C. dont : Les Touraine, Touraine-Mesland et Touraine Amboise, le Bourgueil et le Saint-Nicolas de Bourgueil, le Chinon, le Vouvray et le Montlouis, les Coteaux du Vendômois, qui comme le dit le nom sont des vins élaborés autour de Vendôme ;

Les Coteaux du Loir et le Jasnières, toujours à proximité de Vendôme, puis les Cheverny et Cour Cheverny, vins solognots, enfin le Valençay et le Châteaumeillant plus au sud.

Les cépages ont les mêmes que ceux déjà cités précédemment, complétés du Gascon, pour les vins de Valençay, et du Romorantin, cépage exclusivement blanc pour le Cour-Cheverny.

On y produit de très beaux vins rouges comme le Saint-Nicolas de Bourgueil ou les Touraine-Mesland et des blancs étourdissants en secs, moelleux, liquoreux et pétillants comme les Vouvray. Essayez un jour un Vouvray demi-sec avec des rillettes et vous découvrirez des sensations inconnues !

A noter que 75% de la production des Loire est constitué de vins blancs, utilisant principalement les cépages Chenin (ou Melon de Bourgogne) et Sauvignon ; il s’agit très probablement d’une des plus belles et des plus différenciées des régions à vin de France (la 3ème région en taille) et peut-être du monde.

Le vignoble couvre 30 000 hectares, avec des types de sol très variés (argilo-calcaire, calcaire, craie, siliceux, . . .), la production est de environ 400 millions de bouteilles par an dans absolument tous les styles et toutes les couleurs de vins.

Ainsi, on trouve des vins blancs, secs, demi-secs, doux, moelleux, pétillants, des vins gris, des vins rouges, des vins de plaisir et des vins de garde.

On y dénombre 68 A.O.C. ce qui en fait un véritable laboratoire de comparaisons gustatives, et qui, pour certaines, utilisent des cépages uniques et indigènes, là aussi, vrai réservoir ampélographique pour chercheur.


Les  vignobles sont forts anciens pour beaucoup, Philippe Auguste y aurait même été propriétaire en Sancerrois, et des vestiges de pressoir datant du IIème siècle prouvent que l’on élaborait déjà du vin en Touraine à cette époque !

Les principaux arômes que l’on y trouve sont :

- pour les blancs : fleurs et fruits blancs ; églantine ; citron ; iris ; nèfle ; pomme ; bourgeon de cassis, buis, tilleul, coing, cire et truffe pour les moelleux,

- et pour les rouges : fraise ; cassis ; framboise ; fruits noirs ; humus et gibier en vieillissant.

Chapitre Vin -  Club Vinifera

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé - A consommer avec modération