Espace Adhérent

Le Vin et sa dégustation

Tout ce que vous devez savoir

sur les accords mets/vins, l’art de

la dégustation, la vinification…

Le Vin et sa Dégustation

Les Vins de France

et du Monde

Les grandes Régions, les pays, les appellations, les cépages…

Les Vins de France et du Monde

Les thèmes abordés

au cours des soirées

Retrouvez ici l’historique des thèmes abordés depuis la création du Club

Chapitre Vin -  Club Vinifera

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé - A consommer avec modération


Les Vignobles de France

Les grandes Régions, viticoles de France

Vignobles de France

Accueil

Club VINIFERA

Contact

Contact Thème Cave du Club et Bourse aux Vins

La Cave du Club

NOUVEAU

La Bourse aux Vins

Les Prix

Je suggère de bien vérifier chez les concurrents. On annonce souvent des remises de 10, 20%. Même en 2018, certains sites offrent des remises jusqu’à 50%. Examinez de près. Le 50% chez l’un correspond souvent à un prix net remisé de 15% chez d’autres.

Et ici, on ne parle pas des écarts très importants en terme de frais de ports.

Mon avis

Rechercher les cavistes

Pour de meilleurs conseils

Pour une offre plus sélective

Pour une meilleure régularité dans l’approvisionnement

Mais attention. Le caviste, pour se démarquer des grandes surfaces, tente souvent d’offrir une exclusivité. Ce qui rend la comparaison plus compliquée.

Le caviste peut s’avérer aussi intéressant pour ses conseils et le temps qu’il prendra avec le consommateur.

En effet, son stock est plus limité. Il doit donc normalement mieux connaitre ses produits. Ce qui lui permet des conseils plus avisés. Il pourra conseiller sur un millésime, les accords mets-vins, le fait de carafer ou pas, etc.

Dans les grandes surfaces, on trouve un inventaire très imposant. Trop imposant. Avec un service minimum. Le conseiller est plutôt un vendeur. Et il a pour mandat de vendre les produits à marge élevée. C’est normal et de bonne guerre en commerce.

Il convient d’éviter les bouteilles avec la mention ou la collerette « choix de nos sommeliers », qui ne sont en fait très souvent que des vendeurs qui ont dégusté certains vins et qui ont sélectionné le vin qui leur plaît plus, parmi ceux du commerce en question. C’est donc très limité. Et nous savons tous que le goût est affaire « personnelle ».

Mon constat en 2018

J’ai fait le tour des propositions disponibles, autant en magasin, que chez plusieurs cavistes et particulièrement sur les sites web.

L’année 2018 se démarque des 15-20 dernières années. Enfin!

Afin de démontrer mon propos, voici une anecdote que j’ai vécue en 2002-2003 au magasin Auchan Grasse. J’étais un client régulier au rayon vin, avec un sommelier compétent. En vue d’une Foire aux vins qui approchait, ce même sommelier me fait envoyer une invitation du type « privée ». Les privilégiés étaient conviés 1 jour avant le public. L’invitation mentionnait 19h. J’étais donc sur place et je connaissais les vins que je voulais. Le dépliant mentionnait quelques beaux flacons. À l’heure dite, et même un peu avant. À mon arrivée, il y avait déjà des amateurs. J’ai demandé au vendeur sur place, dès mon arrivée, les vins que j’avais sélectionnés. Immédiatement, il m’a répondu qu’ils étaient tous partis. J’ai finalement rencontré le sommelier que je connais pour me faire confirmer qu’il n’y avait que très peu de bouteilles de ces vins : 1ou 2 pas plus. Ils étaient des produits d’appel !

L’année suivante, « rebelote ».

J’ai changé mes fréquentations à ce rayon vin. Terminé.

Mon constat : depuis plus de 20 ans, les offres des Foires n’en valent pas la peine. La publicité est faite à grand renfort. Le consommateur est présent, mais achète peu.

Et 2018 ?

Cette année est très différente des 20 années précédentes.

Il y a de bonnes offres. Et surtout beaucoup d’action.

Même les grandes surfaces ont compris. Elles ont créé des sites web avec un stock de bouteilles intéressant. Et des prix également plus intéressant qu’en magasin.

Cette année, c’est exactement comme si les professionnels du vin avaient tous fait le même constat. Le consommateur n’achète plus dans les Foires aux vins. Comme si les ventes faites, couvrent à peine ou pas, les frais de toute cette publicité pour attirer un acheteur qui n’achète pas vraiment.

Cette année est intéressante. Un genre de révolution.

Mais il faut du temps, parce que l’offre est abondante.

CONCLUSION

Il faut encourager le commerçant qui sait : le caviste. Ce caviste a une sélection…

La grande surface est guidée par la marge

Le caviste veut une clientèle locale fidèle

Mais en même temps, le caviste n’a pas tout. Certains cependant ont des capacités d’approvisionnement intéressante, pour compenser le manque d’espace et d’inventaire.


Un élément important à considérer. Le caviste a souvent des ententes en termes d’approvisionnement. En effet, le vin que vous avez acheté en septembre 2018, est très souvent disponible 6 mois, voire 1 an plus tard chez le caviste. La grande surface ne peut pas vous offrir ce service. Elle est guidée par la marge et les « coups » à faire.

Mais le temps change, même pour les grandes surfaces.

2018 est très intéressante.

Bonne Foire !


Luc Landry


Les Foires aux Vins d’Automne

Les Foires aux vins. Que valent-elles ?

Quelques éléments positifs

On parle de vin et on le met en évidence

Les gens accourent

C’est bon pour le commerçant

C’est bon pour le consommateur, qui apprend, qui déguste…

Quelques éléments négatifs

C’est un évènement très commercial, très publicisé

On trouve surtout des vins communs

La majorité offre des vins de grande consommation

Pas ou très peu de Grands Vins et pour cause : le Grand Producteur hésite à voir son vin dans un évènement offrant des vins à prix réduit, question d’image.

Peu de belles offres en terme de prix.